La personnification de l’artisan

. S’identifier à l’artisan .

J’illustre mon propos avec cette photo qui me rappelle d’excellents souvenirs. Pour mon stage de fin d’étude j’ai passé 2 mois à Bouake, une ville perdue en Côte d’Ivoire 🇨🇮, où j’ai enseigné des techniques d’architecture bioclimatique. J’ai passé deux mois à vivre très simplement, j’ai rencontré des gens merveilleux, je me suis confrontée à une société patriarcale bien plus radicale que la nôtre et j’ai appris!

Bref, rien à voir avec la choucroute. 🥬

Je pense, qu’il y a plusieurs manières de “faire” de l’artisanat, de communiquer…Mais j’en ai choisi une, celle qui me correspond le mieux et je vous explique pourquoi…

Instagram, Facebook, bouhhh les vilains mots… Je ne suis pas d’accord avec la diabolisation que l’on fait habituellement des réseaux sociaux. Évidemment qu’il y a des déviances etc.. mais si je prends l’exemple de trinquette, je trouve que c’est un moyen très accessible qui me permet de partager. De vous montrer COMMENT sont fabriqués les produits que vous achetez, QUI les fabrique, avec QUELLE matière, vous raconter l’histoire qui se cache derrière chaque objet de votre quotidien.

Car pour moi c’est ça l’artisanat ! C’est pouvoir échanger avec celui qui crée, lui faire confiance, lui demander des variations (bon ok même si c’est parfois un peu chiant à faire 😂),
.

…C’est pouvoir s’identifier à un artisan !

En me lançant dans cette aventure j’ai découvert qu’un des aspects que j’aimais le plus de mon travail c’est de vous rencontrer sur les marchés de créateurs, papoter, voir des sourires de personnes ravies de leur achat, décontenancer parfois en expliquant mon parcours. Donc, pour moi, le partage sur les réseaux sociaux n’en ai que le prolongement.
.
🔸J’espère que cette manière de faire vous plaît, dites moi ce que vous en pensez, ça m’intéresse beaucoup d’avoir votre avis.🔸
.
#artisanat #reflexion#live


Laisser un commentaire ici